fbpx
Le logiciel N°1 de gestion Cloud
pour les cabinets dentaires et centres de santé.

Devenez un véritable chef d’entreprise !

Vous n’êtes pas que chirurgien-dentiste ou spécialiste : en effet, vous devez aussi assumer le rôle de chef d’entreprise, même si vous considérez cela comme accessoire ! C’est d’ailleurs une erreur de penser que cela ne conditionne pas le succès de votre cabinet. Bon nombre de praticiens déclarent que ce n’est pas la priorité et que tout cela n’a pas vraiment d’importance. Et nous pouvons comprendre pourquoi ils ne considèrent pas réellement ce rôle : en effet, lorsque la surcharge de travail devient quasi-permanente, que les problèmes quotidiens s’accumulent et que l’on frôle l’épuisement professionnel, il n’y a plus vraiment de place pour réfléchir à autre chose ! Dès lors, la gestion se fait au fil de l’eau. Mais ce mode de fonctionnement n’est pas optimal. Nous savons que le rôle de chef d’entreprise demande des compétences qui ne sont pas forcément enseignées à l’Université : un chef d’entreprise n’a pas peur de l’inconnu ; il vit dans le futur et passe du temps à réfléchir sur sa vision, les stratégies qu’il veut mettre en place etc. Alors que le praticien  vit dans le présent, est dans l’exécution et pense que la réflexion et la mise en place de systèmes est une perte de temps. Revenons tout d’abord sur la définition du chef d’entreprise. Selon le Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois, il s’agit du dirigeant de la structure qu’il gère d’un point de vue moral, juridique et financier. Il élabore les stratégies de fonctionnement et de développement de son entreprise à court, moyen voire long terme. Son objectif est celui de la rentabilité économique. Il élabore la stratégie globale de l’entreprise et ses objectifs.

La vision, l’élément de base du chef d’entreprise

Tout d’abord, vous devez comprendre qu’en tant que capitaine du bateau, vous devez avoir une vision. On ne peut pas diriger une entreprise et une équipe si l’on ne sait pas où l’on va ! Prenez le temps de réfléchir à ce que vous voulez pour votre cabinet, à plus ou moins long terme. Vous n’êtes pas sans savoir que le secteur évolue rapidement, se complexifie, et que vous devez vous adapter pour survivre. Posez-vous donc les questions suivantes : “Quel serait mon cabinet idéal ?”, “En quoi mon cabinet est-il différent des autres ?”, “Qu’est-ce que je veux créer ?”. Cela vous aidera à clarifier votre vision. N’hésitez pas à l’écrire. La formaliser est indispensable. En effet, cela vous aidera à vous recentrer lorsque vous traverserez des moments difficiles et ferez face à l’incertitude. Pensez également à la communiquer à votre équipe : c’est n’est qu’en partageant votre vision que votre équipe pourra comprendre la direction que vous souhaitez prendre, et pourquoi vous leur donnez certaines tâches à accomplir. Vous êtes celui qui réfléchit à la direction qu’il veut donner à son cabinet mais vous avez besoin de vous reposer sur votre équipe pour mettre en œuvre votre stratégie. Vous n’êtes pas seul !

Développer l’esprit entrepreneurial

Ensuite, vous devez apprendre à connaître votre environnement, c’est-à-dire à identifier les dangers et les opportunités pour votre activité mais aussi à maximiser vos forces. Le chef d’entreprise se remet en question constamment et s’interroge au quotidien. Posez-vous donc les questions suivantes, qui ne sont que des exemples parmi tant d’autres : 

– Avez-vous de plus en plus de concurrence ? Pensez-vous que l’arrivée des centres dentaires et des fonds d’investissement dans le secteur représentent des menaces pour votre développement ? Si oui, comment pouvez-vous contrer cela ? 

-Vos fournisseurs ont-ils augmenté leurs prix ? Si oui, connaissez-vous d’autres professionnels susceptibles de vous vendre du matériel à des tarifs plus avantageux ? 

-Avez-vous une technologie révolutionnaire au cabinet, susceptible d’attirer plus de patients ? Si oui, la présentez-vous à vos patients ? La mettez-vous en valeur sur vos réseaux sociaux ?

Tous ces éléments sont importants car ils conditionnent vos futures prises de décisions. Il s’agit en réalité de développer votre esprit entrepreneurial en anticipant les évolutions du secteur et en étant dans une démarche d’amélioration continue. L’idée est de penser grand, d’être stratège, créatif, pragmatique, et d’agir avec efficience. Toutes ces qualités sont celles d’un véritable chef d’entreprise ! N’oubliez jamais que votre responsabilité la plus importante est d’assurer la pérennité et/ou le développement de votre cabinet à long terme, qui est une entreprise de santé ! 

La gestion au cœur du quotidien du chef d’entreprise

Le chef d’entreprise est un gestionnaire. Et gérer, c’est prévoir ! Pour piloter votre activité, vous devez suivre des règles de base et anticiper au maximum les évènements. Par exemple, vous devez évaluer vos dépenses courantes, définir un salaire fixe à vous verser chaque mois, constituer une réserve, établir un budget prévisionnel ou encore contrôler certains indicateurs vitaux pour le cabinet : nombre de nouveaux patients, de devis acceptés etc. Tout cela ne s’apprend pas lors de la formation initiale ! C’est d’une gestion globale du cabinet dont il s’agit. Vous devez donc développer des compétences variées et faire reposer votre cabinet sur des procédures claires et solides dès le début. Il n’y a pas de place pour l’improvisation si vous souhaitez développer votre cabinet à son plein potentiel. Ne négligez jamais l’impact d’un cabinet géré de façon efficace. 

Le chef d’entreprise joue un rôle central dans le recrutement dans son équipe

Le recrutement est un enjeu de taille pour le chef d’entreprise. Il a besoin de personnel de plus en plus qualifié mais certains postes ne trouvent pas preneur et/ou font face à beaucoup de turn over. Une équipe solide et stable est un élément déterminant pour le succès de votre cabinet. C’est donc une réelle difficulté à laquelle fait face le secteur. Pour recruter plus facilement, le chef d’entreprise doit travailler sa marque employeur : en d’autres termes, cela signifie que le cabinet doit être attractif. Etes-vous connu dans votre ville ? Les conditions de rémunération sont-elles satisfaisantes ? Vos salariés sont-ils formés régulièrement ? Ont-ils certains avantages ? Pour motiver et rassurer les potentiels candidats, vous pouvez utiliser vos réseaux sociaux et votre site web : par exemple, n’hésitez pas à partager des vidéos de témoignages de membres de votre équipe ou une visite virtuelle de votre cabinet. Cela donnera le ton et immergera les personnes intéressées dans le quotidien de votre cabinet ! Pour recruter, pensez aussi à activer votre réseau social, à vous rapprocher des Universités et à mettre les réseaux sociaux à contribution, en particulier LinkedIn, leader en la matière !

Le chef d’entreprise est aussi un manager

Un praticien travaille rarement seul. Il est souvent accompagné de différentes personnes telles que des secrétaires, des assistantes, une coordinatrice, des prothésistes etc. Et il n’est pas évident d’être quotidiennement en interaction avec plusieurs parties prenantes. Des conflits peuvent apparaître et certains peuvent ne pas connaître les tâches de l’autre et créer la confusion. Il est donc essentiel d’apprendre à manager son équipe et cela nécessite du savoir-être et du savoir-faire. Pour cela, il est impératif de développer son charisme et son leadership. Une équipe n’écoutera les directives que si la personne qui les donne est suffisamment convaincante. Le leadership définit la capacité d’un individu à conduire d’autres individus dans le but d’atteindre certains objectifs. Vous devez donc être capable de guider, d’influencer et d’inspirer vos collaborateurs. Pour cela, vous devez croire fortement en votre projet, avoir confiance en vous et en votre équipe, être empathique et garder la tête froide dans les moments de crise. C’est un exercice difficile car il nécessite de trouver l’équilibre : vous devez être fort mais pas brutal, gentil mais pas faible, faire preuve d’audace mais pas être intimidant, être fier mais pas arrogant etc. À la différence d’un chef classique qui s’appuie sur son autorité et inspire la crainte, le leader génère de l’enthousiasme, utilise-le “Nous” plutôt que le “Je”, écoute et coache son équipe.

En tant que manager, vous devrez aussi apprendre à déléguer : vous ne pouvez pas tout faire tout seul, même avec toute la meilleure volonté du monde. C’est souvent difficile à accepter mais c’est indispensable. Non seulement, vous vous dégagerez du temps pour votre cœur de métier qui est et restera le fauteuil mais vous donnerez également plus de responsabilités à votre équipe. Cela leur envoie un message fort : vous leur faites confiance. Et cela crée tout naturellement des liens solides ! Votre équipe a besoin de se sentir responsable. Pour déléguer de façon optimale, évaluez votre charge de travail et le type de tâches que vous réalisez. Ensuite, évaluez si vous êtes le/la plus compétent(e) pour réaliser lesdites tâches. Et si ça n’est pas le cas, identifiez un membre de votre équipe qui le serait ou qui pourrait le devenir via une action de formation par exemple ! Bien entendu, la confiance n’exclut pas le contrôle et vous veillerez à ce que les tâches soient correctement effectuées sans tomber dans l’autoritarisme.

Pour conclure, soyez certain que devenir un chef d’entreprise s’apprend : à la fois par l’expérience, par sa curiosité personnelle, par les échanges avec d’autres confrères et les éventuelles actions de formation que l’on entreprend. Votre état d’esprit est également important. Croyez en vos capacités et donnez-vous les moyens d’y parvenir ! 

Prenez rendez-vous
pour une démo

Choisissez votre créneau horaire :

Votre demande de démo a bien été envoyée.
Un membre de notre équipe
vous contactera dans les plus brefs délais.
Merci, l’équipe Veasy

Formulaire de contact
réservé aux professionnels de santé en France

Merci pour votre demande.
Nous reviendrons rapidement vers vous.

L’équipe Veasy

Votre candidature

Rappel gratuit

Nous avons bien reçu votre demande de rappel.
Un membre de notre équipe
reviendra vers vous dans les meilleurs délais.
Merci l’équipe Veasy